[Logement - Urbanisme]

 

LES TRAVAUX REALISES

Mises à jour le 20/02/2019

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

 

Années :  20182017 2016 / 2015 / 2014

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ 

 

 

2018

 

Un pôle naissance et parentalité

La ville propriétaire, dans ce centre commercial de Vert Bocage II, d’un local de 135m², a réalisé un aménagement intérieur permettant la création d'un pôle naissance et parentalité. Composé de pédiatres libéraux, d’un psychomotricien et de sages-femmes, cette structure renforce l’offre médicale de premier recours de ce secteur. C’est un atout pour les mères et pour les familles.

 

 

Créer du stationnement en centre-ville

Afin de rendre la ville plus accessible et plus attractive, la municipalité a mis en place une nouvelle politique de stationnement. Plus de places en quantité par la création de nouvelles poches de stationnement, plus de places gratuites et plus de rotation sur les places en hyper-centre. Parking arrière de l’Auditorium : création de 27 de places de stationnement, en lieu et place de l'ancien skate park  ; extension parking « Torre » : création de 46 places de stationnement; devant l'ancien poste de Police municipale, cours Gimon : création de 6 places (dont deux arrêts gratuits limités à 15 minutes et une place « handicapée »).

 

 

quai-de-busSécurisation et aménagement de quais de bus scolaires

Tous les jours, près de 7000 collégiens et lycéens affluent des villages et des quartiers de la ville vers le centre de Salon. Il n'y a qu'à voir le ballet des bus scolaires aux heures de pointe autour de la place des Trophées pour mesurer toute l'ampleur de ces déplacements. Des crédits d'un montant de 650 000€ ont été votés par le conseil de la Métropole Aix Marseille Provence pour sécuriser onze quais de bus sur la place et en aménager trois supplémentaires à l'entrée de la Gandonne. Des aménagements qui améliorent la sécurité des jeunes usagers et permette de fluidifier la circulation particulièrement dense dans ce secteur.

 

 

 

 

Sécurisation des écoles (vidéo-protection, aménagements de mise en sécurité)

Grâce au soutien du département, la ville déploie la vidéo-protection pour l’ensemble des établissements scolaires communaux un plan d’actions pour améliorer la sécurité des différents sites considérés, tenant compte des spécificités et des caractéristiques des bâtiments considérés. Par ailleurs, une première tranche de travaux, destinés à la sécurisation de plusieurs établissements comprend essentiellement : le remplacement de clôtures existantes par de la clôture en panneaux occultant; le remplacement ou la création de portails et portillons adaptés.

 

 

Réaménagement d'ampleur à l'école des Alliés

L'école des Alliés a bénéficié de la construction d'une extension, attenante à l'une des façades du bâtiment existant. Au total, 220 m² de surface utilisable répartis sur deux niveaux permettront aux enfants de disposer d'une véritable salle de motricité. À l'étage, une nouvelle salle porte à quatre le nombre de salles d'enseignement. Le réfectoire a subi également des transformations pour accroître sa capacité. Le bureau de la direction est agrandi pour recevoir les parents. La chaudière est aussi refaite. Les façades sont repeintes pour harmoniser les couleurs entre le bâti ancien et celui nouvellement réalisé.

 

 

Nouveau dortoir et un office à l'école du Pavillon

L'école du Pavillon a bénéficié connaître une extension de 91 m². Le chantier comprend la réalisation d'un nouveau dortoir climatisé doté de 26 lits, ainsi qu'un office d'une vingtaine de m². Une salle des maîtres sera créée. La bibliothèque a été transférée et agrandie à l'occasion. Étendu, l'établissement est également rénové sur 70m². Enfin, il est équipé d'un visiophone.

 

 

Skate-Park-2018Plateaux sportifs d’évolution libre

Afin d'exploiter au mieux l'espace occupé par l'ancien skate park, derrière l’Auditorium, la Ville a aménagé le lieu en y implantant deux plateaux sportifs d’évolution libre et une vingtaine de nouvelles places de stationnement.

 

 

 

 

 

 

Réaménagement paysager de la place des Centuries

La municipalité a réaménagé le jardin de la place des Centuries qui a souffert des outrages du temps et a perdu son attrait d’origine. Ces travaux d’embellissement, la mise en place des nouveaux végétaux - d'essence méditerranéenne pour la plupart -, la construction de "bancaous" (restanques), notamment, ont redonné un caractère provençal aux murets qui courent jusqu'au château. La mise en place de nouveaux mobiliers urbains, le nettoyage des escaliers, l'éclairage, la reprise du pavage d'une partie de la place, la remise en eau et en lumière de la fontaine, …, parfont cette magnifique réalisation.

 

 

Plaques de rue bilingues français-provençal

La ville a procédé au remplacement de plaques de rues dans le centre ancien et des cours, par de nouvelles ayant la particularité d’être bilingues français-provençal. Menée en partenariat avec l’association l’Eissame de Seloun, cette opération permet tout à la fois d’embellir la ville, de mettre en valeur l’Histoire locale et de faire vivre la langue ancestrale.

 

 

Parvis du Lycée de l'Empéri

Le hall d'entrée principal au lycée est situé en bordure de la Montée du Puech et donne directement sur le domaine public routier. Cette situation présente un certain danger pour la sécurité des personnes, en effet les marches d'escalier du hall descendent directement sur la voirie sans même un trottoir, ni barrières ou potelets de protection. La proposition architecturale du maître d’œuvre missionné par la Région s'intègre parfaitement au caractère historique du secteur. L'ossature principale de cette réalisation est une structure métallique. L'escalier est partiellement remplacé par un muret de soutènement intégrant une rampe donnant dans la continuité de la Montée du Puech. Les élèves peuvent ainsi vaquer en toute sécurité pendant les pauses sans se retrouver sur le domaine public routier.

 

 

Sécurisation aux alentours de “Craponne“

La Ville a créé une zone sécurisée à 30 km/h aux abords du lycée Adam de Craponne. Elle répond ainsi aux préoccupations de la direction de l’établissement scolaire et de la fédération des parents d'élèves. La ville a donc créé une zone à 30 km/h sur le secteur. Les autres sites traités dans la continuité du projet sont les rues Yves Farges, Charloun Rieu, rue de l’Ancienne tour des Juifs et chemin de Beaulieu (mise en place des signalisations, traçage des bandes délimitant les bandes cyclables, aménagement de plateaux-ralentisseurs …).

 

 

22-aoutRéaménagement de l’av. du 22 août 1944

Objectif : Située à l’entrée ouest de la commune, en provenance de la route de Miramas , l’avenue du 22 août 1944 est un axe d’entrée majeure dans l’agglomération salonaise. Depuis quelques années, ce secteur de la commune a connu un fort développement. Les travaux réalisé répondent à la triple problématique de sécurisation des circulations piétonnes, de réponse aux besoins en termes de stationnement et enfin d’amélioration de l’environnement urbain avec la végétalisation de l’espace.

 

 

 

 

Le jardin d'enfants devant le Mas Dossetto

L'aménagement du jardin d’enfants devant le Mas Dossetto comporte la création de massifs arbustifs , une plantation d'arbres (un chêne, un micocoulier, un érable), la réfection du sol souple des jeux existants, avec à leur suite, l'installation d'un parcours d'aventure et la création de cheminement ludique pour enfants (petit pont et pas japonais), la pose d'une fontaine à boire, la mise en place de bancs, corbeilles de propreté, la réfection des clôtures. Sur le parvis du Mas, les services ont créé un jardin provençal avec la plantation d'un cyprès, un olivier, des lavandes.... et l'installation d'un jeu multifonction.

 

[Haut de Page] 

 

 

2017

 

Création d'un guichet unique « Enfance/Jeunesse » au Mas Dossetto

Crèche, école, cantine, périscolaire municipal ou associatif, centres aérés, carte Yes, Bourses municipales au Permis, au BAFA, la ville s'est dotée d’un nouvel outil pour simplifier la "vie administrative" : le "Guichet Enfance/Jeunesse". La Ville a aménagé au sein du bâtiment municipal dénommé « Mas Dossetto » les locaux nécessaires à la création de ce guichet unique pour les services publics à la Jeunesse et à la Petite enfance. Pour toutes ces démarches dédiées aux 0/25 ans, il n'y a désormais plus qu'une seule adresse, qu'un seul numéro de téléphone : Mas Dossetto, 44 rue d’Oslo 13 300 Salon-de-Provence. Téléphone : 04 90 45 16 75 E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. Horaires d’ouverture du "Guichet Enfance/Jeunesse" : le lundi de 13h30 à18h ; du mardi au vendredi de 8h30 à 17h.

 

 

Le skate-park du quartier de la Gare

Le nouveau skate-park, du quartier de la Gare, est d’une surface de 1200 m². Dans la continuité de cette nouvelle structure, un City stade de 300 m² sera érigé. Cet équipement servira à la fois aux élèves de la future école du quartier et complète l'offre sportive, ludique et gratuite de la ville. Cet ensemble comporte également des murs de graff.

 

 

Nouveaux locaux de la police Municipale

C’était un engagement de la municipalité. Tenu ! Avec une dizaine de policiers municipaux supplémentaires en deux ans, une police présente 24 heures/24 et 7 jours/7, un nombre de caméras de vidéoprotection doublé et une nouvelle brigade cynophile, il était indispensable que la Police municipale ainsi que son centre de supervision urbaine (CSU) puissent s'installer dans des locaux encore plus opérationnels. Situé sur le boulevard Michelet, le bâtiment, qui abritait une antenne de la Sécurité Sociale, a été complètement réaménagé. Dans un même lieu sont désormais rassemblés les services de la Police municipale, du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS), de la Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH). Le Service "Prévention des risques" est également présent dans ces nouveaux locaux.

 

 

rue-des-Frères-KennedyRéaménagement de la rue des Frères Kennedy

La municipalité a décidé, sur proposition et après concertation avec les commerçants qui exercent leur activité dans cette rue, de requalifier cette artère incontournable de la commune. L’objectif des travaux est triple : revitaliser l’espace commercial présent, améliorer la gestion des eaux de ruissellement à l’origine de désordres très gênants lors des épisodes d’intempéries, améliorer le cadre de vie. Une fleurissement de la rue et le replantage d'arbres ont participé à la requalification de la rue.

 

 

 

 

Pavage du centre ancien

La ville a valorisé le centre historique en uniformisant les pavages, en reprenant le dallage de toutes les voies. Après la première tranche comportant les sites suivants : rue du Portalet, place de l’Ancienne halle, rue Trez-Castel et rue de la Teinture, la deuxième phase a concerné le traitement de la rue Malespine et la place de l’ancienne Halle, la rue Nostradamus, la rue Tronc de Codolet et enfin les escaliers d’accès au Château (place des Centuries).

 

 

Couverture des courts de tennis

La ville a mandaté un spécialiste en conception et maîtrise d'œuvre de complexes sportifs, le cabinet Pierre Robin pour réaliser la couverture de deux courts de tennis, afin de permettre la pratique des entraînements et des matches quelles que soient les conditions climatiques. Les terrains sont gérés en termes d'occupation par le « Nostra tennis club » qui entraîne tous les publics à partir de l'âge de 4 ans jusqu'aux seniors. Des stages sont également organisés pendant toutes les périodes de vacances scolaires.

 

 

Créer du stationnement à Bel Air

Ce secteur a connu, ces dernières années un fort développement démographique induit par la réalisation de plusieurs opérations immobilières accompagnée de la création d'activités annexes : services publics, commerces, etc. Après la création de poches de stationnement dans le secteur, un parking jouxtant l'ancienne école de Bel Air complète l’offre de stationnement à Bel air, en apportant 150 places supplémentaires en 2017.

 

 

Valorisation-des-entrees-de-ville

Valorisation des entrées de ville

La Ville souhaitait embellir certaines entrées de ville afin d’améliorer la qualité environnementale et paysagère de son territoire et marquer l'identité de la cité. Plusieurs ronds-points avaient été déjà aménagés dans ce sens : sur la route départementale 113, en direction de Marseille, représentation d'un bloc de savon monumental ; à la sortie de la base aérienne, mise en place d'un Fouga magister. En 2017, trois ronds points ont complété l'approche : Rond-point de l'avenue Gabriel Voisin sur le thème de «  La culture de l'olivier », Rond-point des Barettes sur le thème du «Pastoralisme » et Rond-point Pierre Curie qui rend hommage à Nostradamus.

 

 

Rénovation de l'entrée de l'Espace Charles Trenet

Les travaux l'espace Charles Trenet permettent à cette salle très fréquentée de bien mieux accueillir le public. Façades extérieures rafraîchies, hall agrandi et repeint, nombre de sanitaires doublé, accessibilité aux PMR assurée par des portes coulissantes, mobilier renouvelé...

 

 

Parking de l'impasse de la Borie

Aux alentours d'établissements de loisirs à la Gandonne, le stationnement se faisait de façon anarchique. La Ville a donc saisi la Métropole pour solutionner cette situation. Ce qui a conduit à la création d’un parking comprenant 21 places dont 1 PMR.

 

 

Restauration de monuments

En cette année 2017 dédiée au Patrimoine, la municipalité met en avant lors de manifestations, d'expositions la richesse architecturale de la cité. Mais, au-delà de l'aspect ludique et pédagogique, ce millésime se veut être le cadre d'un programme de travaux mettant en valeur et restaurant le Patrimoine salonais. Plusieurs monuments ont fait peau neuve, sous les doigts experts de conservateurs-restaurateurs : la statue Camille Pelletan, le monument aux morts des combattants 1870-1871 place Gambetta, le monument aux morts Sublime Réveil et trois fontaines (place de la Révolution, Adam de Craponne et Robert de Lamanon) ont retrouvé une seconde jeunesse et bientôt les statues de Nostradamus (pl. Gal de Gaulle) et celle de Camille Pelletan.

 

 

Réfection des façades des bâtiments communaux

Dans le cadre d'un programme de travaux pluriannuel la Ville procède à l'entretien de son patrimoine bâti. Certains bâtiments, de par la nature de leurs façades, leurs situations géographiques et surtout leurs états actuels, méritent de voir entrepris des travaux de ravalement afin d'améliorer le cadre de vie mais aussi et surtout leur apporter un traitement pérenne pour une bonne conservation. En 2017 la Ville a repris les façades du groupe scolaire des Capucins et les façades de l'Atrium, Espace Charles Trénet.

 

 

[Haut de Page]

 

 

2016

 

Éclairage intérieur de la Collégiale St-Laurent

La Collégiale Saint Laurent, édifice religieux classé monument historique, construit au 15ème siècle, avait des installations d'éclairage intérieur obsolètes et vétustes. Des parties d'ouvrages étaient mal ou plus éclairées, en outre, l'éclairage nécessaire aux paroissiens lors des offices était insuffisants. Les travaux de réhabilitation ont compris essentiellement : les modifications des dix tableaux divisionnaires électriques, les modifications des systèmes de gestion d'éclairage, le remaniement des circuits ou la création de nouveaux circuits, la fourniture et pose de supports et luminaires type projecteurs lampe LED 35 à 70 w.

 

Mise en synthétique du stade des Canourgues

La ville souhaitait rénover le stade des Canourgues par un changement de revêtement offrant un meilleur confort d'utilisation à destination des sportifs et des scolaires et une praticabilité constante.

Le programme de travaux comprend : l'aménagement des abords ; la création d'un terrain de football en synthétique.

Ces travaux permettent de compléter l'aménagement du complexe sportif, d'intensifier l'usage de l’installation et d'économiser sur le fonctionnement.

 

La rénovation de la Place du Général de Gaulle

La place du Général de Gaulle et les éléments le composant (jardin d’enfants, pelouses, parc de stationnement, abords de la fontaine) ont bénéficié d’une rénovation complète. La Municipalité a remplacé les installations de jeux par des structures plus récentes, plus attractives, accompagné de la réfection du dallage existant très dégradé. L’espace dédié au stationnement a été optimisé.

 

Aménagement des abords du Stade Roustan

La Ville a complété l’aménagement des abords du stade Roustan réalisé en synthétique.

Le projet d’aménagement se décompose en trois parties : à l’Est du stade Roustan, entre le stade et les courts de tennis ; au Nord, entre les sièges et le skate park ; à l’Ouest, rue du capitaine Guibert.

Ces travaux ont consisté à recréer une allée tout le long du stade, depuis la zone des tennis jusqu'à celle du skate park une voie piétonne, constituée d'une bande de résine. Cette allée est désormais agrémentées de plantations et de bancs en pierre. un petit mur de clôture a également été repris au niveau des enduits, enfin la voie de service existante a été maintenue et ses enrobés ont été repris.

 

Réaménagement des écoles 

Afin de répondre aux nécessités de la rentrée scolaire 2016, la création et réhabilitation de classes sur les groupes scolaires suivants sont programmées :

  • Canourgues II  (2 classes),
  • Élémentaire des Bressons (2 classes),
  • Élémentaire de la Crau (1 classe),
  • Élémentaire de Lurian (1 classe).

Des travaux de rénovation, également nécessaires, sont programmés au cours de la période estivale sur les groupes scolaires .

Écoles Maternelles :

  • Les Capucins (réhabilitation des sanitaires intérieurs),
  • Jean Moulin (réfection du satellite et du sol ; réalisation d'un local poubelle),
  • François Blanc (cloisonnement entre la salle des maîtres et informatique),
  • Marceau Ginoux (remise en peinture de 4 classes, 2 couloirs et la salle d'accueil),
  • Canourgues (réhabilitation du bureau de direction),
  • Lurian (changement des plaques du plafond du réfectoire).

Écoles élémentaires :

  • Capucins (réfection des sanitaires extérieurs et sécurisation de la serrure du portail ; reprise des huisseries et des façades du groupe scolaire),
  • Pierre Bonelli (travaux sur le sol d'une classe),
  • Michelet (aménagement du bureau de direction ; salle des maîtres),
  • Bastide Haute (changement des huisseries du hall d'accès et sol bibliothèque),
  • Lurian (remise en peinture de la salle informatique et isolation du plafond ; remise en peinture de la salle des maîtres et extension ; aménagement locaux pour classe supplémentaire),
  • Lurian II (remise en peinture de la salle RASED et de la salle des maîtres).

 

Construction de self-services dans les écoles

La ville a opté pour la mise aux normes des offices et la création de self-services dans la quasi totalité des écoles maternelles et élémentaires.

Étapes 2016 :

Après les deux self-services réalisés dans les écoles élémentaires de la Bastide Haute et des Canourgues en 2015, deux autres le sont , en été 2016 : l’école élémentaire des Bressons et l’école élémentaire de la Crau.

 

Réaménagement des écoles (climatisation)

Pendant les vacances de Pâques 2016, les trois dortoirs des écoles maternelles du Pavillon , Lucie Aubrac, Bastide Haute qui abritent également des centres aérés pendant les vacances scolaires, ont bénéficié de la pose de climatisation.

 

Finalisation de la place Morgan

La municipalité a fait évoluer le projet initial d'aménagement de la place, avec des modifications synonymes d’attractivité, de confort et de qualité de vie. Le déficit de stationnement a été corrigé au travers de créations de places autour de Morgan et le parking souterrain pouvant accueillir 300 véhicules. Une zone pour le stationnement près de Pizza Del’Arte a été optimisée. Pour garantir une circulation apaisée, le secteur est désormais en Zone 30. A cet égard, même si le Code de la Route ne les prévoient pas, des traversées piétonnes seront matérialisées. Autres apports au projet initial, le nouvel Office de Tourisme et une fontaine sont réalisés. Suivront le traitement et la végétalisation du mur du cimetière Saint Roch.

 

La réalisation d’une fontaine place Morgan

La fontaine comble le vide immense et casse la perspective créée par la place. Cet édifice s’inscrit dans la tradition de la cité d’Adam de Craponne, avec ses nombreuses fontaines. Déclinée en 4 bassins, la fontaine, profonde de 20 à 30 cm, orne et embellit la place, jugée très minérale. Verticaux ou paraboliques, les jets font 2 à 3 mètres de haut selon les réglages. La nuit, un jeu de lumière égaye également l'aménagement. Autour de la fontaine, une banquette en pierre permet au public de s'asseoir et des passerelles laissent circuler librement les passants.


Un nouvel Office de Tourisme

OT

 

L'Office de Tourisme était installé dans des locaux obsolètes et exigus sur le cours Gimon, ne permettant pas une mise en valeur complète de l'offre touristique.

 

L’aménagement de la place Morgan offrait la possibilité d’investir des locaux bien positionnés et aptes à informer les visiteurs dans des conditions optimisées.

 

 

 

 

 

 

 

 

Fleurissement du centre-ville

Embellissement du cœur de ville avec 130 jardinières en matériau composite design, résistant aux UV. Elles sont de couleur grise avec un aspect pierre et sont plantées d’arbres, d’arbustes et de fleurs.

 

Créer du stationnement en centre-ville
Sur un site situé derrière l'Atrium, sur un espace aujourd'hui déqualifié, une poche de stationnement dotée d'une cinquantaine de places de parking a été réalisée.

 

Créer du stationnement à Bel Air

Bel Air a connu, ces dernières années un fort développement démographique induit par la réalisation de plusieurs opérations immobilières accompagnée de la création d'activités annexes : services publics, commerces, etc. Situé à proximité de la Chapelle, le parking Tricon, sur lequel a lieu le marché dominical, a bénéficié d’un réaménagement afin d'optimiser les espaces de stationnement. Par ailleurs, un cheminement piéton a été créé en parallèle permettant de contourner le terrain de football. Un grillage a également été positionné afin de bien séparer le terrain sportif du parking. Le parking situé entre le stade des Micocouliers et la résidence des quatre vents permet de disposer d'une quarantaine de places.

 

Quartier de la Gare : Aménagement de la rue Commandant Sibour

Réalisation de travaux de voirie incontournables dans le cadre de l’aménagement du quartier de la Gare

 

Complément opération "aménagement des abords de la résidence des quatre vents" côté Est
Création d'un parking de 70 places et d'une piste cyclable côté Est sur le site de la maison Barrielle après démolition.

 

[Haut de Page]

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

 

 


2015

 

Terrain synthétique au stade Roustan 

Cette nouvelle enceinte sportive, avec une pelouse synthétique, identique à celle dont dispose le XV de France au Centre National de rugby de Marcoussis, s’avère être un magnifique outil. Il est utilisable 365 jours par an, 40 heures par semaine quant un terrain gazonné n’autorise que 20 heures d’utilisation hebdomadaire. Ce terrain jouable plus longtemps, et en toutes saisons, permet de dégager des créneaux plus nombreux pour les deux clubs de rugby et les scolaires. Les abords et les éclairages seront finalisés dans les mois qui viennent. Cette structure bénéficie d'une sonorisation de la tribune et d'un éclairage de qualité. Modulable, ce dernier pourra éclairer la moitié de terrain ou son intégralité en mode « entraînement » (200 lux), ou en mode « compétition » (400 lux). Le tout est réalisé selon des normes respectueuses de l'environnement.


Construction de self-services dans les écoles

La ville a opté pour la mise aux normes des offices et la création de self-services dans la quasi totalité des écoles maternelles et élémentaires. Durant l’été 2015, deux self-services ont été créés, l’un à la Bastide Haute, l’autre aux Canourgues.

 

Extension des groupes scolaires

L'augmentation des effectifs scolaires et l'intégration d'une zone REP induisent de nouveaux besoins. L'extension de quatre établissements a été décidée avec des créations de classes et divers aménagements. Pendant l’été 2015, une classe a été créée à la maternelle des Canourgues et une à l’école élémentaire des Canourgues où un espace pour les professeurs a été réalisé et la bibliothèque refaite. Une classe supplémentaire a été créée à la maternelle Paul-Cézanne qui a fait l’objet d’une rénovation de grande qualité : agrandissement et réfection du bureau de direction, réhabilitation du dortoir, aménagement du local de rangement.

 

Rénovation des groupes scolaires
« Le plan Marshall que j'ai souhaité pour nos écoles démarre concrètement cet été [2015] », a déclare le maire, Nicolas Isnard. Au total une dizaine de chantiers ont été réalisés cet été dans les écoles de la ville (Elémentaire Pierre Bonelli, Élémentaire Lurian 1 et 2, Maternelle Michelet, Élémentaire Michelet, Groupe Scolaire Bastide Haute, Groupe Scolaire Canourgues, Maternelle Canourgues, Maternelles Bressons + Lurian, Maternelle Jean Moulin, Maternelle Marceau Ginoux, Primaire Bressons, Maternelle Paul Cézanne) représentant une enveloppe de près d'un million d'euros.

Finalisation de l'aménagement de la place Morgan
Nécessité de finaliser au mieux l'aménagement de la place Morgan afin que cette réalisation concilie dynamisation économique, renforcement de l'attractivité commerciale et amélioration du cadre de vie.

Étapes 2015 : Les aménagements au sud de la place Morgan, comprennent la réalisation de la déviation définitive du boulevard Aristide Briand, le long du cimetière Saint-Roch. Ces aménagements. Réalisation des trottoirs et l'aménagement paysager le long du mur du cimetière. Travaux au boulevard Victor Joly, visant à réaménager la voirie. Deux arrêts de bus conservés sur place et deux autres transférés. Début des travaux de réalisation de la grande fontaine.

 

Travaux de mise en accessibilité

travaux sur la voirie, aménagements dans les établissements scolaires, dans les locaux du Centre Communal d’Action sociale, à la Maison Départementale des Personnes Handicapées, dans les foyers Seniors, à la Maison de la Vie associative, au Boulodrome du centre-ville, à la piscine des Canourgues, à l’Atrium, un ascenseur à l’Espace Charles Trenet, une balise sonore à l’Office de Tourisme...

 

Aménagement des abords de la résidence « les 4 vents »
Objectif : Finaliser une zone d’habitations et de commerces.

 

Mur du Hameau de Diane
Dans le cadre de l'aménagement de l'avenue Jacques Chaban-Delmas (RD 113) les accotements ont été aménagés et rehaussés. De ce fait, le mur de clôture du lotissement du hameau de Diane a vu sa hauteur de deux mètres environ réduite à 1,60 mètre. A juste titre, les riverains ont demandé à remonter ce mur pour retrouver sa hauteur initiale.


Création d’un point panorama / Tour Château de l’Empéri
Après les toitures, des travaux ont concerné les parties émergentes, relevant d'une démarche de valorisation du patrimoine. Les ouvriers ont rénovés de corniches en pierre, et réhabilité une ancienne tour arasée après le tremblement de terre de 1909 et dissimulée depuis sous la toiture. Une terrasse avec point de vue se situera à son sommet. Elle pourrait faire partie d’un futur circuit de visite, un chemin de ronde reliant les tours du château.

 

[Haut de Page]

 

~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~

 

 

2014

 

Création de places de stationnement
180 places crées en centre-ville

 

Extension du cimetière des Manières

La ville a décidé de réaliser une extension importante du cimetière des Manières afin de répondre aux besoins des Salonais pour les vingt prochaines années. Cette extension a été souhaitée sous la forme d'un cimetière paysager s'intégrant au mieux dans le site naturel actuel, le projet prévoyant l'emprise de l'opération à l' Est du cimetière, sur des parcelles qui étaient déjà propriétés de la commune. La première tranche réceptionnée en décembre 2014 répond aux besoins pour les cinq années à venir. Coût global, 1ère phase quinquennale : 3 040 000 €/TTC

 

Toiture Château de l’Empéri

Édifié au Xe siècle, le château de l'Emperi est le plus ancien château fort de Provence encore debout. Ses toitures représentent 1 000 m2 de surface. Des remaniements et vérifications sont réalisés régulièrement, notamment après les périodes de fort vent. Des travaux ont porté sur les charpentes et les couvertures. D'un coût de 1 015 000 €, cette opération bénéficie des aides financières suivantes : 275 919 € du Conseil général et 334 448 € de l'État.

 

Travaux de mise en accessibilité des locaux professionnels
CCAS ; Foyer Lyon ; Foyer Ensouleiado ; Multi-Accueil la Farandole ; Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH)

 

[Haut de Page]