bandeau-culture-plurielle-pour-tous

 

Une culture plurielle pour tous

Du Son au Balcon, Transhumance, Fêtes Renaissance..., la Ville innove et renoue avec de grands événements fédérateurs. A Salon, la Culture est plurielle, en redonnant notamment une place aux traditions provençales. Ville d’art et d’histoire, Salon s’enorgueillit d’abriter un riche patrimoine architectural, des institutions culturelles d’envergure, avec le théâtre Municipal Armand pour fer de lance, un réseau de bibliothèques, de librairies, de galeries d’art, de cinémas, de salles de musique, une foison d’équipes artistiques. Au delà de la venue de têtes d’affiche, un soutien de chaque instant aux acteurs culturels locaux est le garant d’une « «Culture pour tous ».

[Actualités]
50 ans du musée de l’Empéri

50-ans--musée

 

Jusqu'à la fin décembre, dans la salle des écuries du Château, au travers de l'exposition "Témoins de l’Histoire, anatomie d’une collection", le public découvre l’histoire et les péripéties de la collection du musée de l’Empéri. Des soldats de plomb, uniformes et armes d'enfants furent le point de départ de ce qui allait devenir une collection particulière de qualité. Celle-ci ne va cesser de s’agrandir pour devenir une collection de référence, et voyager dans le monde entier.

...

 

L’exposition présentera également son installation à Salon, au château de l’Empéri, après son rachat par le Musée de l’Armée, et son évolution depuis qu’elle est devenue une collection muséale à part entière. Mais cette exposition est aussi l’occasion de dresser le portrait des hommes qui ont consacré leur vie à la constitution et la reconnaissance de cette collection unique en son genre : Raoul Brunon, qui décède durant la Première Guerre mondiale, son frère Jean qui poursuivra inlassablement l’œuvre de son frère et deviendra un éminent spécialiste des questions de costume militaire. Raoul, le fils de ce dernier sera le premier conservateur du musée. Leurs destins individuels (et celui de la collection) sont profondément ancrés dans l’Histoire avec "un grand H" de la fin du XIXe .et du XXe siècle, et en sont révélateurs. C’est à une plongée historique et une découverte esthétique que vous invite cette exposition.